Home Carnet de voyage Une journée en festival : Les déferlantes 2015

Une journée en festival : Les déferlantes 2015

written by Lrndiary 24 juillet 2015

IMG_8430

Bonjour à tous ! Je vous retrouve aujourd’hui pour un article sur le festival les déferlantes, qui a lieu tous les ans à Argeles-Sur-Mer, une petite ville agréable non loin de Perpignan. J’étais allée à ce festival il y a deux ans, pour fêter le bac avec mes meilleures copines. Je n’avais pas pu y retourner l’été dernier car je travaillais et cette année nous n’avions pas les moyens financièrement. Mais à ma grande surprise, Quelques jours avant le festival j’ai gagné deux places pour la soirée du vendredi 10 juillet. J’y suis donc allée avec ma copine Léa et sans grand étonnement, nous nous sommes régalées. Petit récit de cette journée où nous avons pu jouer les festivalières tout en profitant de la bonne ambiance et de la bonne musique !

IMG_8432

Les Déferlantes : l’après-midi

Ce festival se situe dans le sud de la France, à Argeles-sur-mer, qui est à une heure et demie de chez moi, nous avons donc pu faire l’aller retour. Nous sommes partis à 14h, arrivées là-bas vers 15h30, un grand parking est réservé aux festivaliers et des navettes nous amènent jusqu’au Château de Valmy. Le cadre est magnifique, le château surplombe la Méditerranée ce qui donne une superbe vue. Quand on rentre dans le domaine, nous traversons une pinède, c’est le village du festival. On y retrouve des FoodTrucks pour tous les goûts, burger, bagel, sushis, vegan, italien, on ne manque pas de choix ! Des bars (à vin et cocktail), un de muscat où à l’heure de l’apéro on nous a offert un petit verre (ils sont gentils aux déferlantes !). En milieu d’après midi quand le parc du château n’était pas encore ouvert, il y avait des concerts de rap sur la scène Pression Live. Nous avons pu écouter Dab Rozer un groupe de Sète qui était vraiment sympa. Ensuite, Demi Portion, un peu plus connu et encore de Sète. Je ne suis pas très rap, mais tout en chillant dans le village c’était bien sympathique.

IMG_8433

Les Déferlantes : le soir

A partir de 20h à la programmation : Rodrigo y Gabriela, Triggerfinger, Placebo, IAM et pour finir Skip The Use. Avec Léa, nous attendions surtout ces derniers, nous les avions vus il y a deux ans, aussi aux Déferlantes et en live ils sont géniaux ! Mais il fallait tenir jusque là, car la fatigue s’est vite fait ressentir. Rodrigo y Gabriela ont joué…sans Gabriela. Rodrigo était quand même très fort de jouer devant une foule, tout seul avec sa guitare. Si tu es curieux, voilà ce qu’ils font : Tamacun (Rodrigo l’a très bien joué, malgré l’absence de sa partenaire). Ils sont aussi connu pour avoir réalisé des chansons pour les films Pirates des Caraïbes : The Pirate That Should Not Be. Il faut apprécier les morceaux sans voix, mais disons le, ils extrêmement doués !

IMG_8431

Triggerfinger fut une découverte, on les a écoutés de loin, car nous finissions de manger, lorsque j’ai vu les artistes sur scène j’ai été surprise. Je ne les imaginais pas du tout comme ça. Des hommes d’un certain âge, tout feux tout flamme, avec une énergie très communicative. Ils ont réussi à nous réveiller un petit peu et c’était très très agréable à regarder et à écouter. Ils forment un groupe belge de Stoner rock et ont joué au Hellfest cette année. D’après ce que j’ai vu sur internet, ils ont réalisé plusieurs reprises. En live, ils ont repris I Follow River et c’était vraiment bien (vous connaissez mon amour pour les reprises !). Sinon j’ai aussi bien aimé My Baby’s Got A Gun

IMG_8429 IMG_8427

Ma grande surprise : Placebo. Je connaissais un morceau, mais je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre. Il s’avère que ce concert fut vraiment génial. Le groupe envoi du lourd et les éclairages de la scène étaient impressionnants. Des LED étaient présentes en arrière plan pour afficher des formes, le visage du chanteur, ça dynamisait encore plus le concert. J’étais vraiment fatiguée lorsqu’ils se sont produits, malgré ça ils ont réussi à me réveiller très rapidement. Je n’étais pas une grande fan mais ce concert était au top. J’ai adoré Song To Say Goodbye et Running Up That Hill que je connaissais déjà et que j’aimais beaucoup.

IMG_8428

Avant Skip The Use, IAM s’est produit. Je ne sais pas trop ce que je pourrai en dire, avec Léa nous nous étions mise sur les hauteurs, le concert était certainement génial pour les amateurs de rap (ce qui n’est pas mon cas). D’un point de vue objectif je peux dire que le groupe est doué, ils ont une cohésion très forte. Les paroles sont sympas même si souvent je ne comprenais/n’entendais pas trop. Ils ont un bon déhanché, c’était sympathique mais pas foufou non plus.

A l’inverse, les derniers que l’on attendait tant : Skip The Use. Encore une fois ils ont mis le feu à Valmy, ce groupe dispose d’une énergie remarquable, j’ai rarement vu ça. Le chanteur nous transporte, nous réveille, nous fait aller d’un côté puis de l’autre. Il a soulevé la terre du parc, nous a fait « bouffer » la poussière, transpirer, danser, chanter et hurler. A nouveau je n’ai pas été déçu de Skip The Use, qui sait se faire entendre et réveiller tout le monde. Ca chantait, ça dansait, les gens souriaient, Skip The Use rend heureux. Le chanteur, Mat Bastard, qui dispose d’une énergie et d’une voix incroyable, a chanté leur unique chanson française, « Être heureux« . Lorsqu’elle est sortie en 2014 j’ai tout de suite adoré, j’avais vraiment envie de l’entendre en concert. C’était magique, ça met les poils, il sait trouver les mots, dire les phrases pour mettre tout le monde d’accord. Si vous ne connaissez pas ce morceau, je vous le conseille, car il dit exactement ce que je pense et qu’il faut simplement : être heureux et cesser d’avoir peur de tout le monde. Je vous conseille aussi Ghost (mon morceau préféré de ce groupe), The Story Of Gods And Men et Bird Are Born To Fly (à savoir : nous étions sur le trajet pour partir du parc quand ils l’ont joué, et même en descendant le Valmy on l’entendait; ils envoient je vous dis!). Pour conclure, j’étais très très heureuse de les revoir jouer et me faire danser.

IMG_8422 IMG_8424 IMG_8425

J’en profite pour vous montrer ma petite tenue de festivalière : Un tee shirt Vila acheté en solde (j’en parle ici), un short en jean Levis Vintage qui m’accompagne depuis dès années, mes Vans noire DIY à paillettes, mon chapeau Primark (indispensable dans les festivals, je vous l’affirme, j’ai déjà fait une insolation il y a deux ans), mon kimono noir de chez Lefties et sur la dernière photo une veste en jean Vintage.

IMG_8423

C’était certainement un des moments forts de mon été. On s’est vraiment éclaté et puis quand c’est gratuit ça rend heureux ! Je termine cet article sur le merveilleux burger que nous avions mangé, un pur régal. Aux Déferlantes, ils savent comment nous traiter !

J’espère que cet article vous a plu, j’ai tardé à l’écrire et le publier, pour cause : les vacances à Biarritz ainsi que ma recherche d’appartement, mais je vous parlerai de ça très bientôt. N’hésitez pas à me donner votre avis, autant sur les groupes que sur les festivals. Passez de bonnes vacances et je vous souhaite d’aller vous ambiances en festival !

Des bisous du sud, Lauréna

 

Pour plus d’aventures, de passions, de coup de cœur, je suis sur les Réseaux Sociaux :
FACEBOOK | TWITTER | INSTAGRAM | HELLOCOTON

Rendez-vous sur Hellocoton !0

You may also like

7 comments

Léa 24 juillet 2015 at 22 h 20 min

Super Vava, ton article me fait un joli souvenir de cette belle journée en ta compagnie ! Encore merci, coeur coeur

Reply
Lauréna 24 juillet 2015 at 22 h 36 min

Mouiiiii ma Léa c’était trop cool et tellement chouette de la passer avec toi! <3

Reply
chilloutwithrose 24 juillet 2015 at 22 h 34 min

Très sympa l’article, il finit sur un bon repas 😀 Je comprends qu’on puisse ne pas aimer le rap mais il faut savoir entendre les paroles (je parle pas ici de Booba ou autre) et IAM par exemple véhicule de beaux messages.

Bisous 🙂

Reply
Lauréna 24 juillet 2015 at 22 h 37 min

Merci beaucoup ! Oui il faut finir sur une note qui donne faim ! Je suis d’accord avec toi, mais je reste ouverte, il y a des morceaux de rap qui ne me déplaisent pas, la preuve j’ai écouté le concert, sans grand engouement, mais par curiosité! Des bisous

Reply
chilloutwithrose 24 juillet 2015 at 22 h 51 min

Malheureusement on ne nous montre que le mauvais du rap alors que c’est très proche de la poésie. On peut ne pas aimer le rythme etc mais ce qu’il faut faire c’est essayer de déchiffrer le message. Et il y’a des artistes dans le milieu du rap très impliqué comme Kenny Arkana. D’ailleurs je pense que je parlerai prochainement rap sur mon blog.

Bisous 🙂

Reply
Morceaux de Juillet | LrnDiary 2 août 2015 at 10 h 36 min

[…] Je suis allée au Festival Les Déferlantes avec Léa (j’en ai parlé ici) […]

Reply
« À 20 ans, rien n’est impossible. On traverse les jours, en chantant  | «Lrn Diary 12 novembre 2015 at 18 h 43 min

[…] J’ai gagné deux places pour les Déferlantes où je suis allée avec Léa (mais si, vous vous souvenez) […]

Reply

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :