Deux mille dix-huit.

Deux mille dix-huit.

2017 s’est terminée et je n’ai pas trop compris. Tout est passé tellement vite. Chercher un nouvel appartement, faire des visites, trouver notre bonheur, faire les cartons, amenés les cartons, nettoyés, faire à nouveau les cartons car évidemment on n’avait pas tout pris, aménager le nouvel appartement, nettoyer le studio, terminer d’aménager, descendre dans le sud pour fêter Noël en famille, revenir à Paris pour le travail, redescendre dans le sud pour fêter la nouvelle année avec mes amies, revenir à Paris pour travailler et… souffler.

 

Mon année s’est terminée sur les chapeaux de roues, mais je crois qu’elle avait également commencé comme ça. Il y a un an on quittait Montpellier en trois semaines, pour venir vivre à Paris. Alors c’est peut-être compréhensible que 2017 se soit finit aussi rapidement, comme elle avait commencé.

 

2017 l’année de la fête (et de la découverte)

2017 ça aura été une jolie année, avec quelques moments tristes, mais beaucoup de travail et de volonté. Ainsi, j’ai découvert que j’étais capable de faire le métier de mes rêves et je travaille depuis d’arrache-pied pour l’atteindre. J’ai découvert une nouvelle ville et j’ai adoré explorer les rues, profiter des musées. La musique était présente dans mon année 2017 puisque j’ai eu la grande chance d’aller à 3 festivals : Lollapalooza, Rock en Seine et Climax. Et je crois que c’est une des plus belles choses de mon année, le bonheur ressentit à ces trois événements est indescriptible. J’ai également visité Rome, un doux moment où souffler un peu, se ressourcer et…manger. J’ai déménagé et malgré la fatigue éprouvée c’est un plaisir de se réveiller tous les matins dans ce bel appartement, de pouvoir profiter des grandes fenêtres et de voir le chat heureux de courir partout. Ce n’est pas un palace, mais ces 37 mètres carrés sont les bienvenues dans notre vie.

En 2017 j’ai aimé très fort, mon amoureux, mes meilleures amies, ma famille. Je l’ai dit aussi, très souvent, j’ai pris des nouvelles et j’ai conservé ces relations si fortes, dont je ne pourrai pas me passer. J’ai eu des convictions et j’ai eu l’envie de me battre pour nous, les femmes. Ainsi, j’ai pris très à cœur tout ce qu’il s’est passé dans le monde et plus particulièrement le mouvement qui a suivis l’affaire Weinstein, #Metoo et #balancetonporc. En 2017 j’ai beaucoup cogité et en 2018 j’espère sauter le pas, vers de nouveaux projets.

 

2018 l’année de la cuite (c’est pas moi qui le dit)

En soit pour 2018, je voudrai un peu pareil. Toujours cette joie de vivre et cette envie de découvrir encore plus. Plus de bières avec mes amies, encore faut-il qu’on réussisse toutes à alléger notre emploi du temps de ministre. En 2018 plus de concerts et de festivals, 4 si possible, même si mon banquier risque de faire la moue. Des projets à mettre en place, la motivation mais surtout la confiance pour le faire. De la santé avant tout, parce que malheureusement, personne n’est invincible. Des séries, toujours des séries. En 2018 du bonheur auprès des gens qu’on aime et le sourire.

Je vous souhaite d’aimer et d’être aimé, de faire les choses pour vous et d’envoyer bouler les personnes qui vous tapent sur le système. De bien manger et de bien boire, car les petits plaisirs sont les meilleurs. De profiter de vos proches, de les appeler et de prendre soin de vous et de ceux que vous aimez. Je vous souhaite de prendre du temps pour vous, en cuisinant, en regardant une série ou en bulant tout simplement. Et puis d’être heureux, car c’est le plus important.

Que 2018 soit chouette.

Rendez-vous sur Hellocoton !0


Laisser un commentaire


%d blogueurs aiment cette page :